Dérives sancto-dionysiennes

image principale de l'oeuvre

Dérives sancto-dionysiennes

 

par yann aubry

Cette série de photos présente mes explorations de la Seine-Saint-Denis. Dès le passage du périphérique, on se sent à la fois si proche et si loin de Paris - la rocade agit comme un seuil, comme une limite poreuse séparant deux constructions urbaines distinctes. Les espaces sont plus ouverts, la nature moins domestiquée, les architectures plus hétérogènes voire hétéroclites. Les ambiances s'entremêlent et donnent au marcheur l'impression de traverser une série de contrées lointaines... L'imbrication des formes urbaines s'ajoute au métissage de la population pour faire de la Seine-Saint-Denis un département à l'identité forte et complexe. La marche me permet de prendre le temps d'errer, sans but particulier, et de développer ma vision fragmentaire de ce territoire. Dans mes explorations, le Canal de l'Ourcq joue souvent le rôle de fil conducteur - inconsciemment il me guide, je m'en éloigne mais ses berges agissent sur moi comme un aimant. Au fil de l'eau, les journées, les saisons passent et ne ressemblent guère. Le Canal est devenu mon lieu de villégiature. TIRAGE PAPIER BARYTE 50 X 50 cm Signé par l'artiste - 200 €

Actions

Vous devez avoir soumis au moins une oeuvre pour pouvoir voter.

Commentaires

  • Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour poster un commentaire